Bandeau inférieur

Vie Municipale/CROIX DE BIOLET

CROIX DE BIOLET

L'histoire retrouvée de la Croix de Biolet.

Remise de la Croix de Biolet sur son socle et cérémonie du 4 décembre 2010.

Le socle de la Croix de Biolet a été découvert sous un tilleul séculaire lors de la construction par Aubert et Duval d'un atelier permettant d'accueillir un four de fusion sous vide et la création de l'unité UKAD de transformation de lingots de titane.
Témoignage de la foi et de l'espérance de nos aîeux, les croix ont organisé leur quotidien, et ont été érigées en reconnaissance ou en souvenir d'évènements.
L'origine de la Croix de Biolet est liée à un habitant de ce petit village des Combrailles.
Revenant de la foire de Pontgibaud, il se fit encorner par le taureau qu'il ramenait et perdit la vie en cette intersection de communes. Ce socle en andésite sur lequel il manquait la croix, porte l'inscription "Croix de Biolet" avec un seul L et une date "1693". Au centre, on distingue un médaillon avec l'agneau pascal. L'équipe municipale soucieuse de rétablir dans son environnement un élèment important du patrimoine a décidé de reproduire dans la pierre de Volvic la croix de Biolet. Le maire, Camille Chanséaume, a sollicité le sculpteur Yves Gaude pour réaliser ce projet. Après des recherches historiques et des souvenirs d'une habitante de l'Etreille, Yves Gaude, l'homme aux doigts d'or, a tracé, découpé, ciselé, poli cette oeuvre dans son petit atelier de Chapdes-Beaufort. La croix sur son socle a retrouvé sa place initiale. "Une croix ne se vend pas, elle se donne" dit Yves et dans un geste de grande courtoisie et de gentillesse, il a offert son oeuvre à la commune de St Georges de Mons et maintenant cette croix est un lieu de mémoire et de méditation.